Restaurants traditionnels et cuisine maison, l'ignorance du consommateur est-elle organisée ?...


 Les clients que nous sommes sont inondés d’images de restaurants qui réalisent de la cuisine maison généralement avec passion, amour et produits de terroirs.

Comment voulez-vous que dans ces conditions le client lambda, qui ne voit pas le mal partout et qui en a assez des scandales, se dise « mais est-ce que ce restaurant fait à manger » ?

 Les clients majoritairement dans l’ignorance:

Nous connaissons des restaurants qui communiquaient déjà sur le « fait maison » avant même la création de notre site et de notre annuaire. Il n’était pas rare pour eux d’avoir des remarques de clients qui trouvaient bizarre de communiquer sur ce sujet « je ne vois pas ce qu’il y a d’extraordinaire à dire que vous faites à manger c’est comme si un coiffeur disait qu’il coupe des cheveux »
Si vous lisez ces lignes c’est que vous avez une connaissance ou une interrogation sur le sujet.

Rappelons qu’en France, selon les estimations, seuls environ 20% des restaurants font de la cuisine maison. L’industrie est ainsi largement représentée chez les 80% des restaurants restants. Nous ne disposons pas de chiffres pour la Belgique mais la situation semble identique.

 Notre état d’esprit de consommateur

Les crises économiques, le chômage, une vie de stress, le tumulte et la violence de la société sont autant d’éléments qui nous conduisent probablement à vouloir nous rapprocher du terroir et donc de la cuisine de notre grand-mère.
Il est évident que nous voulons croire que l’authentique existe encore et que le restaurant serait un lieu préservé des tumultes de notre société.

Nous vivons et voulons donc vivre dans un rêve.
Dans cette illusion la malbouffe serait partout mais pas dans un restaurant dit « traditionnel ».

Comme si les restaurants ne vivaient pas les mêmes crises que nous, comme si les clients disposaient d’un budget qui serait identique en temps de crise et en période de prospérité. Comme si les restaurants n’étaient pas tentés d’acheter de la nourriture industrielle pour gagner en flexibilité, essayer de faire baisser leurs coûts aussi bien en achats qu’en main d’œuvre et ainsi maintenir des prix bas.

Comment sommes-nous maintenus dans l’ignorance ?
C’est ici qu’interviennent les médias et les lobbies de la profession. Certains projets de loi visant à ne pas contraindre les pseudo-restaurateurs ne peuvent que maintenir le client dans l'ignorance.
 
La profession
Elle ne manque pas d’imagination pour nous rappeler son existence (ce qui en soit n’est pas du tout condamnable).

Des manifestations insistent lourdement sur la tradition, le savoir-faire, le fait maison. Tout est fait pour nous présenter une profession qui se lève à 5 heures du matin pour aller faire ses courses aux halles, qui achète des produits de terroir et qui mijote des plats artisanaux …
Nous voulons croire qu'un restaurant va nous servir des produits frais, de saison et si possible bio et locaux.

Nous entendons bien que les géants de l'industrie agroalimentaire seraient stupides de nous montrer les grosses usines qui fabriquent des plats industriels pour les restaurants mais il n’empêche que cette « réalité » présentée est de fait un mensonge orchestré par les instances dirigeantes de la profession.
Les clients naïfs que nous étions avant la création de ces sites croyaient en la véracité de ce message rassurant.

Les médias
Ils ne sont pas en reste pour nous présenter un monde idéal.
  Reportages télévisés sur des restaurants du terroir (notamment les journaux de la Rtbf)
  Reportages sur des cantines qui sont passées au bio
  Articles de presse
  Emissions télé de cuisine
 …

Toutes ces émissions nous présentent des chefs passionnés qui cuisinent de l’authentique. On baigne dans le terroir et dans le fait maison.

Nous sommes ainsi inondés de fait maison et de fait formatés à associer restauration et "fait maison".
Nous-mêmes, auteurs du site, qui avons vu des reportages sur l’industrie dans les restaurants, lu des articles, communiqué avec de très nombreux restaurateurs pouvons parfois nous poser la question. « Mais ce n’est pas possible, notre site n’a pas d’avenir, ils font tous à manger ces restos ! »

Paradoxes de la communication sur le fait maison.
Les restaurants qui font de la cuisine maison communiquent sur le fait qu'ils font à manger et c'est logique.
Ainsi, lorsqu'ils s'expriment dans les médias ils communiquent sur le fait maison, le local ou le bio. Le paradoxe pourrait être que plus ces restaurateurs communiquent sur leur travail, plus ils confortent la population dans l'illusion collective du "tout fait maison" et donc moins ils sont reconnus dans leur spécificité de véritables artisans.

La population est tellement ignorante qu'il faudrait que les restaurants qui font à manger communiquent sur le fait que leur démarche est exceptionnelle. Il faudrait qu'ils complètent l'information en ne disant pas uniquement "nous on fait à manger" mais "nous on fait à manger et nous sommes une petite minorité à le faire". Alors, le public pourrait prendre conscience que les restaurants et les cantines qui font à manger sont minoritaires.

Manipulés mais par qui ?
Il serait trop facile de rendre les médias et la profession uniques responsables de la situation.

Nous savons qu’il existe de très nombreux artisans restaurateurs fiers de leur métier, fier de ne pas compter leurs heures et fiers de ne présenter que des plats faits maison.

Certaines organisations œuvrent à leur façon à défendre le métier de vrais restaurants.

Le lobby de la restauration fait son travail, il fait de la publicité et celle-ci est généralement mensongère en présentant un rêve et non une réalité.
(De notre point de vue, le lobby se trompe en ne dénonçant pas et en ne distinguant pas les vrais restaurateurs des faux)

.. quant aux médias (sauf exceptions) ils nous présentent aussi du rêve…

Il est vrai qu’il serait difficile de présenter un concours de cuisine dans lequel les participants ouvriraient des poches de nourriture sous vide avec des ciseaux et les présenteraient le plus élégamment dans une assiette (à noter que c’est comme ça que travaillent beaucoup de restaurants et que c'est ce qu'on enseigne aussi dans des écoles de "cuisine").
Mais le fait est que les médias participent au mythe en nous laissant penser que 100% des restaurants font à manger et que les rares exceptions sont des brebis galeuses.

Nous avons aussi notre responsabilité collective et ne voulons pas de la vérité.
Dans notre inconscient, nous voulons pouvoir nous rattacher à nos racines.
Nous voulons que l’agriculteur cueille ses tomates de plein champ avec amour une par une quand elles sont mûres. Nous voulons que l’éleveur laisse courir ses vaches en liberté.
… Et nous voulons que le restaurateur cuisinier fasse ses courses au marché, épluche ses petits légumes et mette à mijoter la viande. Nous ne voulons pas d’une vérité industrielle qui nous agresse et nous voulons vivre dans l’illusion.

Nous nous battons contre cette illusion et nous voulons sortir de la tromperie du consommateur. Nous pensons que c’est parce que les consommateurs seront conscients de la réalité qu’ils pourront alors choisir de valoriser les restaurants qui jouent le jeu de la transparence…. En attendant les restaurants qui trompent leur monde ont encore un bel avenir devant eux.

Accueil - Le fait maison  - Annuaire des restaurants - Les artisans restaurateurs fiers - Le fait maison pas plus cher  - Inscription annuaire - Nous contacter

.

..
 
L’article L122-5 du code de la propriété intellectuelle n’autorise que les « Les copies ou reproductions strictement réservées à l'usage privé du copiste et non destinées à une utilisation collective » et les « Les analyses et courtes citations » sous réserve que « soient indiqués clairement le nom de l'auteur et la source »
Toute contrefaçon est sanctionnée par les articles L.335-2 du code de la propriété intellectuelle.

L’article L.122-4 précise que « Toute représentation ou reproduction intégrale ou partielle faite sans le consentement de l'auteur ou de ses ayants droit ou ayants cause est illicite. Il en est de même pour la traduction, l'adaptation ou la transformation, l'arrangement ou la reproduction par un art ou un procédé quelconque »

Nous contacter

RestaurantsQuiFontaManger.fr

"Restaurants qui font à manger",  marque déposée.

Copyright © 2017 - Restaurants Qui Font A Manger. Mise à jour Juin 2017
Tous droits réservés - Reproduction interdite sans autorisation.

o o